Démarche artistique

 

 

 

Créée à Nantes en 2016, la compagnie Marguerite d’Amour s’intéresse au travail des émotions, de la vie intérieure et de l’intime, en particulier lorsque c’est la parole du quotidien, parfois légère et naïve, qui donne accès à cette vie intime, tout en renvoyant le spectateur à ses propres questionnements sur des thèmes universels. 

 

Partir d’un petit rien pour parler de l’être humain et du tragique de sa condition humaine, à mi-chemin entre rire et larmes, c’est précisément le propre du clown, et c’est cet aspect que Marguerite d’Amour a exploré dans son premier spectacle Le grand huit (2016).

 

En 2020-21, la compagnie poursuit ces explorations et monte C’est mon jour d’indépendance, de Stéphanie Marchais. Dans ce seule-en-scène théâtral, la protagoniste Angèle nous livre le récit intime de sa vie. Entre anecdotes et petits riens, ce récit très personnel touche et pourtant à l'universel et s’inscrit donc parfaitement dans la démarche de la compagnie.